Des éoliennes en pleine ville et à ras du sol

Immobilier - Pro-RealEstate
Patrick Bartholome

L’été 2016 verra la construction d’un aménagement original, à caractère expérimental, au pied de la Tour Bastion, à la porte de Namur. Il s’agit d’un mobilier urbain comprenant des bancs en forme d’ailettes, accompagnés de trois éoliennes à axe vertical d’une hauteur de 9 m et d’une quatrième turbine, horizontale celle-là, intégrée dans la structure du bâtiment de la Tour elle-même.

L’ensemble aura une puissance électrique modeste (600 W pour les trois turbines verticales) mais servira aussi de démonstration et d’expérimentation pour l’exploitation des « effets de vent » toujours présents au pied des grands immeubles et souvent dans les villes. Amaay, sa société de consultance en développement durable des villes par l’intégration d’énergies renouvelable, est à l'origine de projet baptisé PUMBA. Elle assurera la guidance pour sa réalisation. Un « Centre de recherches sur les éoliennes intégrées au bâtiment » démarrera d’ailleurs simultanément ses activités dans la Tour Bastion.

D’autres possibilités tablant sur des éoliennes à axe horizontal de 5 kW des mâts de 18 m sont également à l’étude. Il s’agit d’un projet-pilote visant à déterminer la faisabilité d’installer de telles machines sur une dizaine d’autres sites en Région de Bruxelles-Capitale.